lundi 2 décembre 2013

Les méthodes du SELOR et son TEST de JUGEMENT SITUATIONNEL ( + exemple)


Qui n'a un jour passé un test de sélection au SELOR,  là où vous êtes plusieurs centaines de candidats pour quelques postes disponibles...?
Résultat: des procédures de sélection qui, d'année en année, se complexifient et s'allongent. Sans parler de la nouvelle règle d'exclusion...

Cyniquement appelée " période de développement de compétences", elle interdit  au candidat qui n'aurait pas obtenu la note minimale requise ( 50%), de se présenter à tout examen pour n'importe quel type d'emploi ( statutaire, contractuel, CDI, CDD, ...)durant les 6 mois qui suivent...

Malgré une note globale de 195/300 à un sélection passée en novembre 2013, me voilà moi aussi confronté à cette situation.

 Pourquoi? Parce que l'examen en question présentait 3 tests distincts: Un test de raisonnement abstrait ( note obtenue de 65/100), un test de bac à courrier ( note de 81/100) et un test de jugement situationnel ( 49/100). Celui-ci, en abrégé SJT, présente toute une série de situations professionnelles pour lesquelles 4 réactions sont proposées. Pour chacune d'entre elles, il s'agit comme l'explique le SELOR sur son website "d'indiquer dans chaque cas si vous estimez qu'il s'agit d'une réaction appropriée ou non". Ce serait évidemment trop simple de simplement dire si chaque réponse est bonne ou non! Le SELOR a ainsi décidé de complexifier la chose en demandant pour chaque réaction d'évaluer son degré de pertinence. Il vous est donc demandé d'attribuer à chacune des réactions l'une des notes suivantes:
Très approprié ( ++)
Approprié ( +)
Ni approprié, ni inapproprié ( +/-)
Inapproprié ( - )
Très inapproprié ( --)

Aucune autre explication ne vous est fournie quant aux nuances entres ces différents concepts. De plus , plusieurs jugements peuvent être utilisés plusieurs fois pour une même question ( théoriquement , il peut être possible que les 4 réactions relèvent du niveau " ++" ou " --" par exemple)

Dans ces conditions , inutile de préciser, qu'il est très facile de perdre rapidement des points!

Prenons un exemple type de questions  présentes dans ce genre de tests:

Enoncé du problème: " Dans votre département, il a été décidé de mettre en place progressivement une nouvelle norme de gestion des projets. Vous avez été volontaire pour mener à bien cette nouvelle politique en intervenant de manière transversale sur tous les projets. Vous organisez tout cela sous l'autorité directe du directeur de votre département. Vous vous rendez compte rapidement que vous êtes mal considéré et que vos fonctions multiples dans le cadre de cette mission ne sont pas acceptées par vos collègues chefs de projet".

Voici ensuite quatre possibilités de réactions auxquelles il faut attribuer l'une ce ces 5 notes : ++ ( très approprié), + ( approprié), +/- ( ni approprié; ni inapproprié), - ( inapproprié), -- ( très inapproprié).

a. Vous analysez les problèmes rencontrés et rédigez une note d'information que vous transmettez au chef d'unité.
b. Vous réunissez les chefs de projet. Vous les rassurez et mettez en avant le fait qu'il n'y a aucune ingérence de votre part auprès de leurs équipes. Vous mettez en avant ce que votre travail peut apporter à tous.
c. Vous réunissez les chefs de projet et leur expliquez les difficultés que vous rencontrez dans la réalisation de cette mission. Vous leur rappelez l'engagement du directeur et leur demandez de se montrer plus coopératifs.
d. Vous réunissez les chefs de service et expliquez vos difficultés. Vous leur proposez de réfléchir en commun à des solutions possibles et leur proposez de prendre à votre charge une partie des actions à réaliser.

Pas facile!? Voilà sur base de quoi le SELOR va vous juger!


Plus " drôle" encore...! Sur base de ce test, vous recevez en même temps que le résultats, un feedback censé évaluer vos compétences sur base de critères professionnels définis. Ainsi, pour une fonction d'encadrement, on mesurera notamment votre capacité à travailler en équipe. A titre personnel, alors que j'ai travaillé en temps que coordinateur d'une équipe dans une multinationale, et ayant été promu plusieurs fois avec les félicitations de ma hiérarchie, le SELOR, a estimé, sur base de ce test informatisé, corrigé de façon totalement automatique, que je n'avais pas la capacité à travailler en équipe...Je pense que vu mon expérience professionnelle positive dans ce domaine, ce genre de conclusions est pour le moins fausse. J'avais également eu l'occasion de présenter un test similaire au niveau européen pour lequel j'avais obtenu la note de 8,75/10 concernant cette aptitude professionnelle spécifique! Bien que privilégiant l'expérience pratique à ce genre de test sur écran, qui ne veut pas dire grand chose, je dois bien constater que le SELOR s'est lamentablement trompé avec les conséquences néfastes au niveau des sollicitations devant passer par son intermédiaire, durant le prochain semestre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire